[Synthèse] L’autoformation en ligne, et si on en parlait ? (màj du 30/04/20)

Avec internet les ressources pédagogiques pour s’informer, se former et s’autoformer se sont multipliées et diversifiées dans leurs formes et contenus.

Ressources de l’atelier du 28/02/2019 – mise à jour le 30/04/2020

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

>>> Télécharger le document en pdf

De quoi parle-t-on ?

L’autoformation est le fait pour une personne de se former elle-même, dans un cadre qui lui est propre, d’une façon plus ou moins éloignée des structures et institutions enseignantes et formatives. (Source : Wikipédia)

Avec internet les ressources pédagogiques pour s’informer, se former et s’autoformer se sont multipliées et diversifiées dans leurs formes et contenus.
Aujourd’hui chacun peut choisir le mode d’apprentissage qui lui convient.

Tour d’horizon des ressources disponibles

> Les MOOCs
En français un Massive Open Online Course (MOOC) est une Formation (complètement) en Ligne Ouverte à Tous (FLOT) aussi appelée Cours en Ligne Ouvert et Massif (CLOM).
Les MOOCs disponibles en ligne via différents portails, se suivent après inscriptions sur des plateformes pédagogiques. Ils peuvent être gratuits, payants, certifiants, avec une étonnante variété qui s’enrichie régulièrement.

> Les tutoriels
Initialement un tutoriel est un guide d’apprentissage du type tutorat, destiné en particulier au domaine informatique et permettant d’aider l’utilisateur novice à se former de manière autonome.
Cependant, l’utilisation du mot « tutoriel » s’est généralisée et s’est étendue à toutes sortes d’activités, comme le bricolage, l’automobile, la photo, la vidéo, le jardinage, les loisirs créatifs et même des domaines comme le développement personnel.
Le tutoriel est un outil pédagogique qui peut se présenter sous la forme d’un autre logiciel, d’une vidéo, d’un document texte/image électronique type infographie ou papier, constitué d’instructions détaillées pas à pas, le plus souvent par étapes.

> Réalité virtuelle / sérious game
La réalité virtuelle permet de simuler un monde numérique dans lequel une personne peut se plonger. Elle permet de se retrouver dans un environnement en immersion, au sein duquel on sort de la réalité pour arriver dans un monde virtuel. Cela permet de faire des mises en situation par rapport à un environnement particulier ou des tâches, qui vont être plus vraies que nature.

De façon générale un jeu sérieux (serious game) englobe tous les jeux de société, jeux de rôle et jeux vidéo qui s’écartent du seul divertissement.
La vocation d’un jeu sérieux est donc de rendre attrayante la dimension sérieuse par une forme, une interactivité, des règles et éventuellement des objectifs ludiques (cf Wikipédia)

> Les podcasts
Initialement le podcasting (la balladodiffusion au Québec) permet aux utilisateurs l’écoute immédiate ou le téléchargement automatique d’émissions audio ou vidéo en vue d’une écoute ultérieure en s’y abonnant.
Aujourd’hui ces contenus audio permettent également de se former en situation de mobilité, (comme dans les transports en commun par ex.), sans avoir besoin de connexion internet.

> Les webinaires
Webinaire (webinar en anglais) est un mot-valise associant les mots web et séminaire, créé pour désigner toutes les formes de réunions interactives de type séminaire faites via internet généralement dans un but de travail collaboratif ou d’enseignement à distance.
Il associe généralement des outils permettant l’interaction distante et le partage entre le conférencier et ceux qui l’écoutent et veulent l’interroger.

> Dispositifs d’auto-évaluation
Ils permettent de mesurer un niveau de pratique, de connaissance, de savoir-faire et de situer ainsi ses compétences dans un domaine donné. Cela peut constituer la première phase d’un parcours de monté en compétences (avec une certification lorsque c’est possible)

N’oublions pas que s’auto-former ça commence par s’auto-informer !

> Organiser sa veille thématique
La base :

  • Faire travailler Google pour vous :  les alertes de google
  • S’abonner à des newsletters que vous aurez repérées sur certains sites.

Mais encore :

  • Faire des recherches et un repérage dans les réseaux sociaux (twitter, Facebook, Instagram,…)
  • Un site de référence sur les outils de veille : outilsveille.com

 

Aller au contenu principal
%d blogueurs aiment cette page :